Pourquoi Bonjour-santé offre un service payant optionnel?

« Pourquoi je paie Bonjour-santé pour un rendez-vous médical? Je paie déjà avec mes impôts, non? »
On répond à vos questions!

Quand les services de prise de rendez-vous de Bonjour-santé sont-ils complètement gratuits?

Si votre clinique habituelle utilise déjà les services de Bonjour-santé, vous pouvez réserver vos rendez-vous en ligne ou par téléphone tout à fait gratuitement. Vous aurez accès aux disponibilités de votre clinique, recevrez une confirmation et même un rappel avant la tenue de vos rendez-vous. Nous ne vous facturons rien, ni aux cliniques, d’ailleurs. Et, pourtant, nous sommes une entreprise privée, qui ne reçoit aucun financement gouvernemental. Connaissez-vous beaucoup de PME qui offrent des services gratuits?

Alors, quand pourriez-vous choisir de payer?

Si aucune consultation sans rendez-vous n’est disponible à votre clinique ou si vous n’avez pas de médecin de famille, notre moteur de recherche vous permet de trouver rapidement des disponibilités dans d’autres cliniques utilisant les services de Bonjour-santé (nous en comptons près de 400 au Québec seulement!). Ceci vous évite de faire la file à votre clinique habituelle en espérant qu’une place se libère au cours de la journée ou de passer des heures à rechercher d’autres cliniques (puis à tenter de les joindre par téléphone une à une pour voir si elles ont des disponibilités). Nous offrons aussi un abonnement payant (optionnel) individuel ou familial qui permet aux membres, entre autres, de faire des recherches de consultations illimitées, plutôt que de payer pour chaque recherche.

IMPORTANT! Avec Bonjour-santé, vous ne payez pas pour la consultation avec le médecin (qui, effectivement, est couverte par votre « carte soleil »). Vous payez pour la recherche. C’est comme si vous décidiez de rémunérer votre p’tit voisin pour qu’il appelle toutes les cliniques individuellement pour vous trouver une consultation quelque part. 

Il faut savoir que notre moteur de recherche fouille des bases de données qui comprennent les disponibilités affichées par les cliniques pour vous dénicher une consultation. Nous n’avons aucun contrôle sur ces disponibilités, il n’y a pas de « système à deux vitesses » et nous ne « réservons » pas de plages horaires privilégiées pour les accorder à ceux qui paient pour la recherche.

Ce service optionnel vous permet de trouver une consultation et d’éviter, ultimement, de devoir vous rendre à l’urgence d’un centre hospitalier pour consulter un médecin (où vous devrez assurément attendre plusieurs heures!). Sans compter que le coût de recherche de Bonjour-santé est approximativement le même que celui du coût du stationnement à l’hôpital… C’est grâce à ce service de prise de rendez-vous payant que Bonjour-santé est en mesure de développer, d’offrir et de constamment améliorer tous  ses autres services gratuits. 

Pourquoi le gouvernement n’assure-t-il pas ce service de prise de rendez-vous?

Définissons d’abord ce qu’est un service « assuré ». En fait, le médecin qui vous examine et vous soigne ne vous « coûte » rien directement, mais ses honoraires sont couverts par votre carte d’assurance-maladie. Donc, ils sont défrayés par vos impôts.

Prenons l’exemple des soins dentaires. Au Québec, le soin de base est gratuit pour tous les enfants de moins de 10 ans. Cependant, les dentistes ne vous offrent pas ces soins que pour vos beaux yeux ;-). Ils se font rembourser par le gouvernement. 

Idem pour l’examen de la vue assuré par le gouvernement pour les personnes de moins de 18 ans et celles de plus de 65 ans : les optométristes facturent leurs services au gouvernement. Vous ne voyez donc pas cette facture… mais quelqu’un la paie!

Donc, pourquoi la recherche de consultations rendue possible par des PME ne serait-elle pas aussi « assurée » par le gouvernement, comme les soins dentaires et les examens de la vue chez les enfants? Excellente question! Nous nous le demandons aussi, car un service de prise de rendez-vous comme celui offert par Bonjour-santé aide à désengorger le système de santé, fournit des outils gratuits aux cliniques médicales, fait avancer la recherche, etc.

Nous sommes d’avis que les PME ET LE GOUVERNEMENT du Québec peuvent et doivent collaborer, comme c’est le cas dans les pays les plus performants de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) en termes d’accessibilité à la santé. D’ailleurs, une certaine ouverture est palpable auprès du gouvernement; des discussions sont présentement en cours, et un dénouement positif aurait de belles répercussions sur l’ensemble de la population.

Gratuit, le RVSQ?

Depuis la sortie du service Rendez-vous santé Québec ( RVSQ) – aussi conçu par une entreprise privée et non par des fonctionnaires – des milliers d’heures ont été consacrées au développement et au déploiement de l’outil, et de nombreux dépassements de coûts ont été observés. Les médias en ont d’ailleurs parlé abondamment dans les derniers mois.

Le gouvernement a payé (avec l’argent de vous, les contribuables) des consultants informatiques privés pour concevoir un outil que Bonjour-santé a déjà développé sans aide gouvernementale et qu’elle offre gratuitement à tous les citoyens depuis des années. Jetez un coup d’oeil au tableau des comparaisons entre BJS et le RVSQ pour avoir l’heure juste quant aux différences entre les deux services.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Nancy dit :

    Bien dit ! J’espère que ça va éclairer ceux qui s’indignent de vos merveilleux services.

  2. Armand dit :

    Je veux annuler mon abonnement à bonjour santé Boucherville car je demeure à Laval et que j’ai mon propre réseau de rendez vous à l’hôpital Général Juif de Montréal et je suis sur un protocole de recherches affilié à l’université McGill. Merci pour votre collaboration.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :